Passer à content

Une forte accélération de la transition vers l'agriculture régénératrice

Publié:

Temps de lecture moyen: 5 minutes

La transformation et l'innovation en matière d'agriculture régénératrice nécessitant un financement à long terme, le Fonds Unilever pour le climat et la nature, AXA Climate et Tikehau Capital s'associent pour explorer l'idée d'un outil d'investissement qui permettrait d'accélérer le changement.

Mains tenant des pommes de terre recouvertes de terre.

Dans le monde entier, notre alimentation est souvent produite aux dépens du sol, mettant en péril son intégrité et sa fertilité.

Depuis des années, l'utilisation intensive de pesticides et d'engrais porte atteinte à la biodiversité et menace sa stabilité en libérant de grandes quantités de gaz à effet de serre dans l'atmosphère et en polluant les réserves d'eau. En outre, leur utilisation a entraîné une augmentation des coûts de production pour les agriculteurs.

L'agriculture régénératrice peut contribuer à résoudre ce problème en protégeant les sols, la biodiversité et l'eau, et en servant de modèle plus résilient pour les agriculteurs eux-mêmes.

Toutefois, les investissements considérables et l'engagement à long terme requis dans des domaines tels que la terre et la technologie constituent souvent un obstacle à la mise en œuvre à grande échelle de solutions prometteuses.

C'est pourquoi Unilever, AXA et Tikehau Capital ont l'intention de travailler ensemble, en entrant dans un processus de diligence raisonnable de six mois pour concrétiser l’idée d'un outil d'investissement qui contribuera à accélérer la mutation des chaînes de valeurs agricoles et alimentaires vers des pratiques régénératrices.

Ce changement n'est possible que s'il existe une collaboration étroite entre toutes les parties, des agriculteurs, producteurs et fabricants aux détaillants, fournisseurs de technologie et investisseurs financiers. Le fonds vise à promouvoir, établir et entretenir cette collaboration.

Qu'est-ce que l'agriculture régénératrice ?

L'agriculture, les forêts et l'utilisation des sols constituent ensemble la deuxième source d'émissions de gaz à effet de serre et le principal facteur de perte de biodiversité. Les pratiques d'agriculture régénératrice peuvent inverser cette tendance et jouer un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique et les défis environnementaux.

Il s'agit d'une approche de l'agriculture qui fonctionne en harmonie avec la nature pour assurer la viabilité et la résilience à long terme de la terre. Elle renforce la santé des sols, la résilience des cultures et la densité des nutriments, tout en protégeant l'eau et en augmentant la biodiversité. En définitive, il s'agit de restaurer la santé des sols où sont cultivés nos aliments, ce qui, en retour, améliorera notre propre santé.

Une combinaison unique d'expertise

Entre Unilever, AXA et Tikehau Capital, nous apportons un ensemble unique d'expertises dans le domaine de l'industrie, du risque et de la finance, grâce à laquelle nous entendons mener les changements structurels nécessaires.

Nous avons chacun l'intention d'investir 100 millions d'euros qui seront déployés pendant la durée de vie du fonds. Mais nous prévoyons que des investisseurs publics et institutionnels, ainsi que d'autres acteurs industriels, nous rejoignent également. L'objectif budgétaire est de 1 milliard d'euros.

Le fonds, qui sera géré par Tikehau Capital, aura pour objectif de promouvoir les pratiques d'agriculture régénératrice en se concentrant sur trois axes principaux : protéger la santé des sols pour renforcer la biodiversité, préserver les ressources en eau et participer à la lutte contre le changement climatique ; contribuer à l'approvisionnement futur en ingrédients régénératifs pour répondre, d’une part aux besoins de la population mondiale croissante, d’autre part à la demande des consommateurs pour des produits de plus en plus durables ; contribuer au progrès des solutions technologiques qui ont l’ambition d’accélérer la transition vers l'agriculture régénératrice.

"Nous savons qu'un moyen essentiel de lutter contre le changement climatique passe par la nature, et l'agriculture fait partie de cette solution", explique Eric Soubeiran, qui dirige le Fonds climat et nature d'Unilever. "C'est pourquoi, en 2020, Unilever s'est engagé à investir 1 milliard d'euros dans des projets liés au climat et à la nature, en connectant la transformation de la chaîne de valeur avec nos activités et nos marques, ce qui nous permet de prendre des mesures ciblées et significatives pour lutter contre le changement climatique et nous développer de manière responsable."

Le lancement du fonds intervient au bon moment.

En avril, les Nations Unies ont publié leurs perspectives mondiales en matière de terres, dans lesquelles elles constatent que 52 % des terres agricoles sont dégradées et que, si rien n'est fait maintenant, 16 millions de kilomètres carrés supplémentaires suivront le même chemin d'ici 2050. C'est une superficie équivalente à celle de l'Amérique du Sud.

Les Nations Unies ont également souligné le rôle d'un financement durable de la part des pays développés et du secteur privé, qui est un élément-clé pour lutter contre la dégradation des sols et développer l'agriculture régénératrice.

AXA Climate et Tikehau Capital

En tant que pionnier dans le domaine de l'adaptation climatique et environnementale, AXA Climate jouera un rôle essentiel dans le lancement et le déploiement du fonds. Cette filiale d'AXA apportera son expertise en matière de gestion des risques climatiques, environnementaux et agricoles, et de suivi des impacts (notamment via la technologie satellitaire), appuyée par sa connaissance fine du secteur agricole.

Tikehau Capital apportera son expérience et son expertise en matière d'investissements liés au climat. Après avoir lancé le premier fonds dédié à la transition énergétique et à la décarbonisation de l'économie en 2018, Tikehau Capital compte désormais près de 2 milliards d'euros d'actifs sous gestion axés sur l'action climatique à travers ses différentes classes d'actifs.

Retour en haut