Unilever pose un nouveau jalon dans sa politique « zéro déchets en décharge »

Plus de 600 sites Unilever n’envoient plus aucun déchet en décharge

Rueil Malmaison – 9 Février 2016 – Aujourd’hui Unilever a atteint une nouvelle étape dans son objectif « zéro déchets en décharge » dans plus de 600 sites de production, dans 70 pays comprenant les usines, les entrepôts, les centres de distribution et les bureaux. Après avoir identifié les différents flux de déchets dans ses opérations, Unilever a désormais trouvé des voies alternatives pour les déchets de ses sites. 

En Janvier 2015, le groupe annonçait que plus de 240 de ses usines avait atteint l’objectif « zéro déchets en décharge » – grâce à la réplication de ce modèle dans d’autres branches de son activité, environ 400 sites de plus n’envoient désormais plus de déchets en décharge. Cette performance a pu être réalisée en poursuivant l’approche des quatre ‘R’ - réduction, réutilisation, récupération ou recyclage- prouvant que les déchets peuvent être considérés comme une ressource avec plusieurs alternatives d’utilisation – depuis la conversion des déchets des sites de production en matériaux de construction jusqu’au compostage des déchets alimentaires selon des critères de sélection. 

La priorité d’Unilever est de réduire continuellement ses déchets et d’adopter des modèles circulaires. Parallèlement au maintien de cette performance «zéro déchets», le travail continue afin d’atteindre ce résultats sur tous les sites, incluant tous les sites en cours de construction et les acquisitions. Unilever ambitionne ainsi de devenir une société “zéro déchets en décharge” tout au long de sa chaîne de valeur. Poursuivre les efforts en termes de « zéro déchets » fournit un business case solide pour la durabilité – éliminer les déchets a contribué à une réduction des coûts de 200 millions d’euros et a permis de créer des centaines d’emplois. Unilever considère que ses propres objectifs, tout comme le passage des autres activités et industries au « zéro déchets », ne peuvent être réalisés qu’en travaillant conjointement et en apprenant de nos fournisseurs, de nos partenaires et d’autres organisations. Pour cette raison, le groupe a annoncé aujourd’hui une nouvelle collaboration avec la plateforme 2degrees afin d’aider les organisations à se rassembler autour du modèle « zéro déchets ». Ce nouveau programme de collaboration verra le jour à l’été 2016. 

Pier Luigi Sigismondi, Chief Supply Chain Officer Unilever, a déclaré : « le défi global d’une population croissante s’appuyant sur des ressources limitées est réel. Notre objectif « zéro déchets » vient étayer nos ambitions de croissance durable ainsi que notre engagement de devenir plus économes en ressources et de relever le défi du climat ». « Même si je suis fier de ce que nos salariés et partenaires sont parvenus à faire tout au long de nos stades de production et sur nos activités en général, il reste beaucoup à faire pour impulser un changement à grande échelle. Il est grand temps d’accélérer les efforts pour avancer vers un monde « zéro déchets ». Et notre nouvelle collaboration avec 2degrees nous permettra de partager les enseignements et les expériences et d’encourager les autres entreprises et industries à se joindre à ce défi. En consolidant un réseau de partenaires et en travaillant ensemble, nous pourrons éradiquer les déchets à une échelle sans précédent dans le monde entier. » 

Martin Chilcott, fondateur et CEO, 2degrees a déclaré : “Unilever continue de démontrer le leadership nécessaire pour affronter les défis de la préservation des ressources et du développement durable auxquels les entreprises sont en train de faire face. Pour atteindre des objectifs audacieux comme le « zéro déchets » sur l’ensemble de notre chaine de valeur, nous avons besoin d’actions et de collaboration tout aussi audacieuses à grande échelle. Je suis ravi de travailler avec eux afin de co-créer un programme qui sera lancé cet été et qui contribuera à cette avancée ».


Le Plan Unilever pour un Mode de Vide Durable

Unilever s’est fixé pour ambition de doubler la taille de son activité tout en réduisant son impact environnemental. Le groupe est le leader sur le secteur de l’agro-alimentaire selon l’index de durabilité Dow Jones et a été récompensé d’une distinction or pour son excellente performance en matière de développement durable par RobecoSAM dans leur ‘Sustainability Yearbook 2015’. L’objectif de « zéro déchets non-dangereux en décharge » représente un élément clé des ambitions d’Unilever en matière de développement durable.

Notes aux éditeurs

• Cette annonce de « zéro déchets non-dangereux en décharge » signifie qu’en plus des 240 sites de production, plus de 400 sites stratégiques appartenant ou entièrement dédiés à l’activité d’Unilever, comprenant les bureaux, les centres de distribution et les entrepôts n’envoient plus de déchets non dangereux en décharge 

• En janvier 2015, Unilever a annoncé que plus de 240 sites de production avaient atteint l’objectif de « zéro déchets non-dangereux en décharge ». Depuis, le groupe a maintenu sa position même si 4 sites de production continuaient d’envoyer une petite quantité de déchets en décharge pendant une période limitée de l’année. 

• La performance décrite aujourd’hui est construite sur l’annonce Européenne diffusée en Octobre 2015 

• Les déchets dangereux représentent un très petit pourcentage des déchets totaux engendrés sur un site de production. Les types de matériaux qui génèrent des déchets dangereux varient selon les différentes réglementations locales des déchets dans le monde. 

• Quelques exemples des solutions qui ont été menées pour mieux gérer nos flux de déchets :


En Egypt, Rania Bahaa, une spécialiste de l’environnement pour Unilever Mashreq a fait partie de l’équipe responsable du lancement du programme qui améliore la condition des salariés handicapés en leur donnant accès à un complément de salaire en contrepartie du recyclage des déchets des lignes de production d’Unilever https://www.youtube.com/watch?v=7hlhHzCat5Q


Un processus de vermi-compostage d’abord mis en place dans le Sud de l’Asie permet de convertir les déchets de la cantine ainsi que certains produits alimentaires industriels en compost. Ce compost est ensuite récupéré pour cultiver des légumes bio pour les repas de la cantine.


L’industrie du ciment est responsable de 6%des émissions globales de CO2 et repose traditionnellement sur l’exploitation de combustibles fossiles. Depuis quelques années, l’industrie a investi dans des technologies qui lui permettent de brûler des combustibles non fossiles. Au lieu de brûler du gaz ou du charbon dans les fours, les déchets pour lesquels Unilever ne peut pas actuellement trouver de solution de recyclage (comme par exemple en Indonésie) sont utilisés pour fournir de l’énergie pour la phase de fabrication du ciment.

A propos d'Unilever

Unilever figure parmi les leaders mondiaux des produits alimentaires, de soin de la personne et d’entretien de la maison avec des ventes dans plus de 190 pays et touchant 2 milliards de consommateurs chaque jour. Nous comptons 172 000 salariés dans le monde et avons généré un chiffre d’affaires de 49,8 milliards d’euros en 2014. 

Unilever compte plus de 400 marques au niveau mondial, ce qui inclut Skip, Dove, Knorr, Rexona, Maille, Lipton, Miko, Ben & Jerry’s, Sun, Magnum et Axe. Notre Plan pour un Mode de Vie Durable s’engage à : 

- Dissocier notre croissance de notre impact environnemental 

- Aider plus d’un milliard de personnes à agir pour améliorer leur hygiène et leur bien-être 

- Améliorer l’existence de millions de personnes d’ici 2020. 

Unilever a été élu numéro un dans son secteur d’activité dans le Dow Jones Sustainability Index 2015. Nous sommes inclus dans l'indice FTSE4Good Index Series et avons atteint le score environnemental le plus élevé de 5. Unilever est arrivé en tête pour la cinquième année consécutive de l’enquête mondiale GlobalScan/Sustainability qui classe les Leaders d’Entreprise engagés dans le développement durable et nommé la société la plus durable dans les secteurs des boissons et de l’alimentation dans la scorecard d’Oxfam ‘Derrière les marques’. 

Unilever figure dans le top 3 des employeurs les plus recherchés sur LinkedIn tous secteurs confondus. Pour plus d’informations sur Unilever et ses marques, consultez www.unilever.com et www.unilever.fr. Pour plus d’informations sur notre Plan pour un Mode de Vie Durable, consultez www.unilever.fr/sustainable-living/.