Toggle Effectuer une recherche

  1. Accueil
  2. Un mode de vie durable
  3. Partenariats internationaux
  4. Améliorer les conditions de vie grâce à des partenariats

Améliorer les conditions de vie grâce à des partenariats

Nos partenariats ont pour but d'autonomiser les femmes et d'améliorer les conditions de vie des petits exploitants agricoles dans le cadre d'un objectif plus étendu d'Unilever : généraliser un mode de vie durable.

Femme tenant des feuilles de thé en Inde

Unilever s'est fixé un objectif important : d'ici 2020, nous allons améliorer les conditions de vie de millions de personnes tout en développant notre entreprise. Pour ce faire, nous souhaitons initier une transformation issue du changement. Cela implique des modifications profondes appliquées à l'ensemble des systèmes, nécessaires afin d'apporter une véritable différence à la fois pour les conditions de vie des personnes autour du monde et pour nos perspectives de développement durable en tant qu'entreprise.

Notre entreprise occupe une place unique. De nos fournisseurs, comprenant les millions de petits exploitants et agriculteurs qui font pousser nos ingrédients, au réseau des entrepreneurs et détaillants qui vendent nos produits, en passant par les milliards de consommateurs qui les utilisent, l'étendue et la richesse de notre chaîne de valeur nous offrent une véritable occasion de faire la différence.

Nous savons que nous ne pouvons atteindre nos objectifs seuls, nous travaillons donc en partenariat avec un large éventail de parties prenantes du domaine public, non gouvernemental et privé. Nous exploitons l'envergure, l'expertise et la portée de notre entreprise dans le cadre de ces partenariats, afin de réaliser des changements dans les domaines principaux : autonomiser cinq millions de femmes sur l'ensemble de notre chaîne de valeur, ainsi qu'améliorer les conditions de vie de 800 000 petits exploitants agricoles, notre travail dans la conception de modèles de distribution inclusifs et nos contributions à l'éducation.

Autonomiser les femmes sur l'ensemble de notre chaîne de valeur

Vendeur de produits Knorr dans un village

L'autonomisation des femmes représente un élément clé pour éradiquer la pauvreté et accélérer le développement global, et nous occupons une position unique pour faire une véritable différence. Les femmes jouent des rôles essentiels dans notre chaîne de valeur, que ce soit en tant qu'agricultrices, distributeurs et fournisseurs, employées, dirigeantes et responsables, et parmi nos clients, représentés à 70 % par des femmes.

Nos partenariats internationaux ont pour objectif d'initier une transformation issue de la différence pour les femmes et les familles à travers le monde, tout au long de la chaîne de valeur. Nous serons ainsi en mesure d'atteindre notre objectif tout en assurant la sécurité de notre chaîne logistique, en renforçant nos marques et en développant notre entreprise. Nous avons établi un partenariat stratégique avec ONU Femmes, par le biais duquel nous mettons en œuvre des programmes sur le terrain, défendons des changements de politique et créons des campagnes retentissantes qui sensibilisent et favorisent l'engagement des consommateurs.

En 2014, nous avons rejoint la campagne HeForShe d'ONU Femmes, dont l'objectif était d'assurer l'engagement d'un milliard d'hommes à soutenir l'autonomisation des femmes et la parité à travers le monde. Dans le cadre de l'initiative HeForShe IMPACT 10x10x10 Champion, nous nous sommes associés à 10 gouvernements, 10 universités et neuf autres entreprises afin d'identifier les manières de résoudre les problèmes d'inégalité entre les sexes.

Améliorer les conditions de vie de milliers de petits exploitants

Notre entreprise est au contact des vies de millions de personnes dans les communautés agricoles, à la fois par le biais de nos marques et produits mais également dans notre chaîne logistique. Notre objectif est d'améliorer les conditions de vie de plus de 800 000 petits exploitants dans notre chaîne logistique par le biais de partenariats centrés sur les thèmes de la nutrition, des femmes, du WASH (eau, assainissement et hygiène) et des finances, et d'encourager les entrepreneurs agricoles et l'agriculture durable.

Cette approche présente une visée holistique et nous permet de développer des programmes reproductibles à l'échelle mondiale, pouvant être adaptés à différents pays et cultures. Le travail avec nos petits exploitants agricoles présente un aspect positif solide, aussi bien du point de vue moral que commercial : il favorise le développement économique et nous aide à atteindre nos objectifs en matière de croissance durable et rentable.

Notre stratégie implique un travail avec plusieurs partenaires afin d'obtenir un effet permettant d'améliorer les pratiques agricoles au-delà de notre travail permanent. Nous travaillons avec de nombreux partenaires dans ce domaine, dont Oxfam, Acumen, Clinton Giustra Enterprise Partnership, la Ford Foundation, le Fonds international de développement agricole (IFAD), GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), PSI, la Rainforest Alliance, ainsi que des agences gouvernementales au niveau local et national.

Nous avons par exemple établi un partenariat avec l'organisation Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN) afin d'améliorer la santé et la nutrition des petits exploitants et de leurs familles, en nous concentrant tout particulièrement sur les femmes et les jeunes enfants. Ce partenariat a pour objectif d'améliorer la nutrition et la santé de 2,5 millions de personnes dans les communautés rurales.

Des modèles de distribution inclusifs

Nos réseaux de distribution représentent une part essentielle de notre chaîne de valeur, dans la mesure où ils permettent d'apporter nos produits aux consommateurs. Ils nous fournissent une occasion unique d'améliorer les conditions de vie et de favoriser la croissance économique grâce à l'implication de nombreux petits distributeurs et détaillants, dont quelques jeunes entrepreneurs.

Nous avons pour objectif d'étendre notre participation économique en améliorant les revenus de cinq millions de petits détaillants au sein de notre réseau de distribution, et les partenariats sont essentiels pour y parvenir. Nous ciblons souvent plus particulièrement les femmes, dans la mesure où nous savons que leur autonomisation entraîne généralement des avantages associés à l'échelle de la communauté comme sur le plan individuel.

Notre programme Shakti représente un excellent exemple. Il nous permet de former les femmes de l'Inde rurale à devenir nos agents de vente, et nous avons l'intention d'utiliser la réussite de ce modèle à travers des partenariats établis dans d'autres pays.

Nous avons d'ores et déjà amélioré le modèle Shakti au Nigeria, en associant le modèle des ventes aux programmes de changement comportemental des consommateurs : la campagne Lifebuoy encourage par exemple les personnes à se laver les mains à certains moments clés de la journée afin de promouvoir une bonne hygiène et Knorr encourage une cuisine saine. Il s'agit d'une initiative issue de l'« Initiative d'Amsterdam contre la malnutrition (AIM) », soutenue par le gouvernement hollandais et en partenariat avec GAIN, PSI, BOP Innovation Center et quelques partenaires locaux au Nigeria.

Notre partenariat « Transform » représente également un excellent exemple. Il s'agit de la première initiative lancée depuis qu'Unilever et le DFID (département du développement international) se sont engagés à travailler ensemble pour aider les personnes pauvres dans le monde en 2014, le premier partenariat de ce type entre une entreprise internationale leader sur le marché et le DFID. 

Le Clinton Guistra Enterprise Partnership est un partenaire de l'initiative « Transform ». Il apporte son expertise en matière de distribution au niveau local afin d'assurer la connexion aux entreprises sur le terrain. Ensemble, ils développent de nouveaux modèles de distribution innovants afin d'aider les femmes nigérianes à améliorer leurs compétences de base en matière de vente et de comptabilité, grâce à la vente de nos marques et d'autres produits du quotidien.

Mère lisant un document sur la santé

Sunlight Villages constitue une autre approche de modèle commercial inclusif. Il s'agit d'un partenariat entre Unilever, PSI et sa filiale locale Society for Family Health (SFH). Nous travaillons en partenariat afin d'améliorer la santé et le bien-être des populations rurales au Nigeria.

Le projet a pour objectif d'améliorer la santé et le bien-être des communautés rurales tout en créant des opportunités de développement sur le marché des produits « bons pour la santé ». SFH réalisera la promotion des avantages de la santé associée à une communication concernant le changement des comportements en matière de nutrition, d'hygiène et de soins bucco-dentaires par le biais de nos marques Knorr, Blueband, Lifebuoy et Pepsodent. Elle permet une interaction directe avec les foyers pour plus de 600 000 mères en âge de procréer.

Transformer des vies grâce à l'éducation

Une bonne éducation a le pouvoir de transformer les vies des personnes sur le plan économique comme académique, en réduisant la pauvreté, en augmentant le revenu et en posant les bases de la croissance économique. 

Nous nous engageons au sein de partenariats afin de proposer une éducation de qualité qui fait cruellement défaut à un trop grand nombre d'enfants : à l'heure actuelle, 58 millions d'enfants en âge d'aller à l'école primaire ne sont pas scolarisés tandis qu'on estime à 130 millions le nombre d'enfants qui atteignent le CM1 mais échouent dans l'apprentissage des matières de base comme l'alphabétisation, les mathématiques et les compétences sociales dont ils ont besoin pour réaliser pleinement leur potentiel.

Notre marque de lavage du linge Dirt is Good (Skip en France) travaille en partenariat avec l'UNICEF pour permettre aux enfants d'accéder à une éducation de qualité par le biais de l'initiative Learning for Tomorrow. Nous aidons 10 millions d'enfants au Brésil, en Inde et au Vietnam à accéder aux opportunités d'enseignement, en apportant notre soutien à une nouvelle infrastructure permettant de contrôler le nombre d'enfants non scolarisés et les professeurs formés, d'améliorer les normes d'éducation et de créer des campagnes conçues pour accroître la demande d'éducation de bonne qualité.

Éléments essentiels et défis

  • La population mondiale devrait atteindre 9 milliards de personnes d’ici 20501.
  • 805 millions de personnes souffrent encore de la faim (1 personne sur 9).2
  • Les rendements agricoles pourraient augmenter de 20 à 30 % et la production agricole mondiale pourrait se développer de 2,5 à 4 % si les agricultrices disposaient des mêmes ressources que les hommes. Il serait ainsi possible de réduire la situation de famine pour 100 à 150 millions de personnes3.
  • 85 % des agriculteurs mondiaux sont de petits exploitants et produisent 70 % de la nourriture mondiale4.
  • Les femmes produisent 50 % de la nourriture mondiale mais ne sont que 1 % à posséder une propriété à travers le monde5.
  • Les femmes accomplissent 66 % du travail mondial mais ne touchent que 10 % du revenu total et représentent 70 % des personnes en situation de pauvreté6.
  • 58 millions d’enfants en âge d’aller à l’école primaire ne reçoivent aucune éducation scolaire 7 .
  • 443 millions de journées de classe sont perdues chaque année en raison d’un manque d’eau sûre, d’assainissement et d’hygiène 8 .

Nos partenariats internationaux en action

  • 5 millions : le nombre de femmes pour lesquelles nous visons une autonomisation d'ici 2020
  • 800 000 : le nombre de petits exploitants pour lesquels nous avons l'intention d'améliorer les conditions de vie.
  • 10 millions : le nombre d'enfants au Brésil, en Inde et au Vietnam auxquels nous permettons d'accéder aux opportunités d'apprentissage.
  • D’ici 2020, nous nous approvisionnerons uniquement en matières premières agricoles issues de l’agriculture durable.
Back to top